1 / 8

Élément précédent

PARTICIPEZ À LA RESTAURATION DE L'ÉGLISE SAINT BARTHÉLEMY D'ORCHAISE ! (VIDÉO INCLUSE)

Publié le mardi 26 décembre 2023 - Valencisse

EGLISE SAINT BATHELEMY D'ORCHAISE - VALENCISSE

Collecte de dons avec la fondation du patrimoine

Le conseil municipal a décidé de faire appel à la fondation du patrimoine afin d’aider à financer la restauration de la partie Est de l’église pour un montant de 199 740 €.

Pour bénéficier de cette subvention nous devons collecter 20 000€ par souscription auprès des particuliers (réduction fiscale), ce qui nous permettra de bénéficier de 20 000€ de subvention supplémentaire (et donc 40 000 € en tout). A titre d’exemple, si vous donnez par exemple 80€, cela ne vous coutera réellement que 28 € (après réduction de l’impôt sur le revenu) et la commune bénéficiera ainsi d’une aide totale de 160 € …

Nous comptons sur votre participation pour aider notre commune à conserver son patrimoine. 

Pour donner rien de plus simple : utilisez le bon de souscription "Bon de souscription" ou connectez-vous à Eglise Saint Barthélemy d'Orchaise (fondation-patrimoine.org)

Histoire et état des lieux 

L'église saint Barthélémy à Orchaise a été partiellement reconstruite en 1898 et comprend maintenant deux clochers : en face avant un clocher du XIXème siècle et en face arrière un clocher Roman à colombages du XIème siècle. C’est ce deuxième clocher qui est le plus dégradé : Il se compose du mur de fond du chœur et de quatre contreforts supportant un clocher en charpente construit en encorbellement. Sur le mur se voit un arc du 13e siècle. On a conservé dans la construction moderne une partie des murs de la nef du XI° siècle, dont les maçonneries en petits appareils apparaissent par endroits. Du chœur, élevé dans la seconde moitié du XII° siècle, il ne subsiste guère que la façade occidentale, percée d’une grande arcade en tiers-point à double voussure, qui s’ouvrait sur la nef.

Aujourd’hui de nombreux travaux de rénovation sont nécessaires, de manière urgente pour éviter une dégradation accélérée et aussi pour des raisons de sécurité (chutes de pierres) :

  • La façade Est laisse apparaitre de nombreux désordres. Le clocher nécessite une vérification de ces assemblages de charpente, la mise en place de grilles anti-volatiles, la reprise des maçonneries de l’arc à double voussure (consolidation des claveaux dé-jointoyés, et des maçonneries déchaussées).
  • La façade Sud présente des enduits détériorés, et il a été constaté des infiltrations d’eau à l’intérieur. Il est aujourd’hui nécessaire une réfection des enduits, et un rejointoiement préalable des maçonneries.
  • La façade Nord, présente également des pierres dé-jointoyés en partie basse, ainsi que des glacis de contreforts à reprendre.
  • Les intérieurs nécessitent une reprise des enduits en élévation nord et sud.

Début des travaux, découvertes et nouveau retard

C’est donc fin septembre 2023 que les échafaudages ont été montés, et que les travaux de fouilles archéologiques, ont pu démarrer début octobre.

Et lorsque on cherche, parfois on trouve….

Les fouilles archéologiques ont permis de découvrir des fresques datées des XIème, XIIème et XIVème siècles à la base de l’ancien clocher et situées en dessous des travaux prévus.

Ces fresques ne sont pas encore totalement étudiées, mais un premier rapport d’audit, réalisé à la demande de Madame Irène JOURD’HEUIL, conservatrice des monuments historiques du loir-et Cher conclut : « Nous sommes ici devant des décors d'une importance indiscutable, historiquement et régionalement, qui par la suite trouveront tout leur intérêt à une restauration pour présentation. »

Il s’est révélé nécessaire de prendre des mesures de protections, les fresques étant très fragiles et les travaux prévus localisés au-dessus. Le conseil a donc dû voter le 27 octobre lors d’un conseil exceptionnel des travaux supplémentaires de stabilisation et de protection de ces fresques pour un montant de 18 000 € HT. A noter que la DRAC et la fondation du patrimoine se sont engagées chacune à prendre en charge 50 % de ce montant (reste à charge de zéro pour la commune)..

Les travaux de restauration ont pu finalement démarrer qu’après protection des fresques,fin novembre.

Le conseil étudiera après la fin des travaux actuels, un nouveau projet de restauration et mise en valeur de ces fresques dans la perspective de les rendre accessible au public.

Le projet et son budget

Le projet, lancé en mars 2022 par le vote en conseil d’une autorisation de programme et de crédit de paiement permettant de répartir les travaux sur une période de 4 ans devait être initié début 2023. Il a connu un décalage de près de 9 mois suite à des informations contradictoires concernant le périmètre de classement de l’église qui n’inclut pas une partie des murs concernés par le projet, remettant en cause le montant de certaines subventions et donc le plan de financement initial.

C’est finalement aux mois de juin qu’un nouvel appel d’offre a pu être mis en ligne et les réponses analysées. Le conseil a finalement pu choisir les entreprises le 28 juillet pour un montant global de 560 288,92 €HT (en notable baisse par rapport aux estimations de 721 450€)

Des subventions sont demandées aux organismes suivants :

  • Préfecture de Loir-et-Cher : Dotation de Soutien à l’Investissement Local (DSIL)
  • Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC)
  • Fondation du Patrimoine
  • Conseil départemental de Loir-et-Cher
  • Fondation de la Sauvegarde de l’art français
  • Conseil départemental de Loir-et-Cher au titre du Fonds Incitatif et Partenarial (FIP)